La ville aux mille couleurs,

Trentemoult

Loin des grands espaces auxquels nous sommes habitués, Trentemoult est une petite bourgade bordant la Loire ayant tout pour dépayser le voyageur qui aimerait déambuler dans ses étroites ruelles : fresques artistiques, façades scintillantes, végétation luxuriante… Un véritable havre de paix dans lequel « la couleur fait foi de tout (…) crée l’émotion et laisse jaillir l’étincelle de la création ». Focus sur la Bergen de l’Hexagone.

Autrefois territoire insulaire, Trentemoult et ses habitants pouvaient compter sur la pêche pour faire rayonner leur cité : les petites baraques disséminées ça et là au cœur du site témoignent de ce passé fluvial et de l’importance qu’exerçaient les matelots à cette époque. Très vite rejoints, au XIXe siècle, par les ouvriers qui oeuvrent alors dans les chantiers navals, les capitaines recrutés pour le commerce maritime, à l’étroit dans leur bicoque, décident de bâtir de riches demeures autour du village. Celles-ci se caractérisent par un style bourgeois et un exotisme ambiant, dû à des jardins d'agréments magnifiés par la présence de plantes exotiques ramenées par les marins lors de leurs lointains voyages.

La particularité du village de Trentemoult se situe notamment dans sa géolocalisation et son architecture. Les marins d’antan, pour enjoliver leurs bâtisses, utilisaient les restes de peintures destinées aux coques de leur bateau pour peindre les façades. Une tradition que les Trentemousiens du XXIe siècle ont conservée, donnant un charme indéniable à ce dédale multicolore. 

Trentemoult, c’est une ville d’histoire mais aussi d’art : certains cinéastes, comme Claude Chabrol, y viennent réaliser des prises de vue ; des artistes, à l’image de Romain Signer dans le cadre du Voyage à Nantes, y dépose des oeuvres monumentales comme cet énigmatique Pendule, miroir métallique de la Loire. Car il est vrai que de l’autre côté de celle-ci, facilement atteignable en quelques minutes par le Navibus qui fait la passerelle entre les deux berges, se situe Nantes, dont les symboles se dessinent dans le lointain : Tour Bretagne, Grue Titan, Eglise Notre-Dame de Bon Port, Anneaux de Buren…  

De nos jours, commerçants, artisans et artistes ont investi les lieux et il est indéniable de dire que la vie y est calme et paisible, dans cette bulle hors-du-temps. Sous un brin de soleil, vous pouvez profiter de la variété des échoppes, des bars et restaurants qui se situent sur les berges. Le Trent’ reste l’un de nos favoris. Flâner dans les ruelles reste néanmoins le jeu le plus amusant : une multitude de détails s’immiscent partout grâce à l’implication de Trentemousiens passionnés. Une fois le tour réalisé, vous pouvez, le samedi, vous ressourcer et goûter aux produits régionaux que les producteurs du marché bio vous proposent avec leur plus grand sourire ! Un délice !