La ville invaincue, 

Porto

Séjour en partenariat avec la marque FAGUO.

Ouverte sur le Douro, la ville de Porto, l'invaincue, séduit les visiteurs autant par son charme typique des villes portugaises que par son attractivité historique, sociale et culturelle. En avril 2019, c'est accompagné de la marque FAGUO, et pour fêter les quatorze printemps de notre neveu, que nous avons décidé de confirmer ou d'infirmer les bons ouï-dire que nous entendions sur cette cité. Quatre jours pour nous faire un avis et retenir le meilleur de nos déambulations.

Gare de São Bento

Gare atypique par son style Beaux-arts, São Bento émerveille à coup sûr le visiteur qui se laisse charmer par son ambiance d'antan et ses odeurs ferraillées. Quelques 20 000 azulejos, créés par Jorga Colaço, viennent renforcer l'atmosphère portugaise, créant des fresques monumentales retraçant l'histoire des transports. Un bijou d'histoire. 

La Casa de Música

Electrico

Atout charme de la ville, le tramway de Porto témoigne non pas de l'industrie mais de l'art que l'industrie s'évertuait à faire naître dans ces véhicules. Tout de bois poli, prenez au moins une fois le transport pour faire un bon dans le passé, accompagnés du crissement des lignes et des craquements du bois. Plusieurs rames sont encore en marche : nous vous conseillons la ligne 1, longeant le Douro, passant sous le Pont da Arrábida et allant jusqu'à Foz, où les plages vous attendent. 

Jardins do Palácio de Cristal

Conçus au XIXe siècle, ces jardins botaniques surplombant la ville permettent une évasion silencieuse le temps d'une visite et d'une marche arborée. A l'intérieur se côtoient différentes variétés de fleurs et d'arbres, des pelouses, de nombreuses fontaines et sculptures ainsi que de multiples oiseaux et volatiles qui ne cesseront de vous étonner. 

Au-delà de cet aspect purement compositionnel, vous pouvez également profiter des vues qu'offre le parc, notamment celles donnant sur les ponts Dom-Luís I et Arrábida ou sur les chais de Porto, situés sur les flans verticaux du Douro. 

Pont Dom-Luís I et ses environs

En vous promenant dans les petites ruelles portuanes, vous ne pourrez pas passer à coté de ce monstre de fer, construit par Théophile Seyrig, un disciple de Gustave Eiffel. Alors qu'autrefois les habitants de la ville devaient traverser le Douro sur un pont de fortune dont le sort fut tragique, la ville décida d'ériger cette double passerelle afin de faciliter l'accès à la rive d'en face. 

Aujourd'hui, le pont est une grande plaque tournante aussi bien pour les piétons, les voitures, que pour le tramway, qui siège et passe ses journées à défiler sur les rails du tablier supérieur. De là-haut, la vue est imprenable et offre un panorama exceptionnel sur toute la ville. 

En traversant les ruelles situées en-dessous du pont, vous pourrez apercevoir les traces d'une ancienne vie : les bâtiments ont été, pour la plupart, laissés à l'abandon, mais retrouvent de la prestance grâce aux nombreux graffitis qui viennent colorer le sombre endroit. 

Pour rejoindre le haut du pont, selon la rive, trois options s'offrent à vous : la marche, ponctuée de nombreux escaliers, le funiculaire dos Guidais ou le Teleférico de Gaia. Nous avons testé ce dernier : il offre une vue progressive, lui aussi, sur la ville mais n'est pas indispensable ; la montée reste bien courte par rapport au prix demandé. 

Icône architecturale de la ville, remarquable par ses courbes épurées et son style moderne, La Casa de Música est un lieu incontournable et minimaliste profondément envoûtant. Réputée par son acoustique exceptionnel et sa lumière cristalline, le lieu offre la possibilité de visites guidées, mais un tour en solitaire permet aussi de profiter de chaque recoin. Le mélange entre la froideur des pierres et la chaleur de l'art est divin. Ne manquez pas de visiter la terrasse, par temps clair : on y voit au loin les courbes de l'Océan. De même, arrêtez-vous, au son de grands airs classiques, au restaurant situé au sommet de l'édifice ou au bar, à son rez-de-chaussée, pour une collation que vous n'oublierez pas !

Manteigaria - Fábrica de Pastéis de Nata

Comment ne pas aller au Portugal sans déguster la spécialité sucrée du pays, les Pastéis de Nata ? Cette petite douceur, mélange de sucre, vanille, lait et farine ravivera vos papilles ! La version cannelée est encore plus savoureuse. Une adresse nous a particulièrement marqués : la fabrique Manteigaria, située dans le quartier de Boavista, moderne et accueillante. Au son tintant de la cloche, savourez ces douceurs accompagnées d'un bon verre de porto. 

Les caves

Sur l'autre rive du Douro, accessible par le pont Dom-Luís I, s'étend un nouveau quartier : Vila Nova de Gaia. Le long des berges, observez attentivement les drapeaux et les bateaux aux couleurs des différents caves de porto, boisson célèbre de la ville. Le choix est large et vous aurez très certainement des doutes quant à la cave à choisir. 

De notre côté, nous nous sommes arrêtés chez Porto Cruz : le bâtiment offre plusieurs étages, entre visites, histoire et dégustation. Un tour par le restaurant est incontournable tant la morue y est cuisinée avec soin et le porto blanc délicieux. 

Ribeira

Cathédrale Sé : édifice aux allures de forteresse, cette cathédrale particulièrement remarquable pour sa façade de granit est surmontée de deux imposantes tours et de créneaux. 

Palácio da Bolsa : édifice néoclassique richement décoré témoignant du passé enclin au négoce. 

Aliados et Bolhao

Avenida dos Aliados : avenue imposante en plein coeur de ville et remarquable par ses bâtiments de style Beaux-Arts ; profitez d'une pause au McDonald's du coin, richement décoré lui aussi. 

Torre dos Clérigos : tour de style baroque, édifiée par Nicolau Nasoni. La visite est possible moyennant quelques euros et 225 marches en colimaçon. 

Libraria Lello : librairie rendue célèbre pour avoir été l'une des sources d'inspiration de J. K. Rolling. Sa décoration extravagante est pourtant fabuleuse.  

Miragaia

Quartier juif de Porto : véritable labyrinthe médiéval, le quartier juif recèle de petites pépites. Monastère, azulejos, miradors, fontaines... Il y en a pour tous les goûts ! L'important étant de flâner sans empressement dans ce coeur historique de la ville. 

Vila Nova de Gaia

Jardim do Morro : jardin en hauteur, à l'ombre des palmiers, intéressant pour sa double vue sur le Douro et sur la Ribeira. 

SUGGESTIONS PAR QUARTIERS